Musique

Deux voix, une voie... et la musique pour témoin.

      MADJAS est la rencontre de deux personnes que tout oppose, Sywé, une jeune rochelaise & Thoan, un kanak de Lifou (Drehu, Nouvelle-Calédonie). La culture, l’éducation, le parcours, le mode de vie, la vision du monde… leurs vies étaient comme leur situation géographique : aux antipodes. Ces différences en ont fait naitre une musique du monde.

En mai 2016, Sywé parcourt plus de 20 000 km à destination de Lifou, pour un séjour de quelques semaines sur cette île paradisiaque. Elle rencontre Thoan, et très vite ils font quelques scènes à Lifou, formant, à 5 (Sywé, Thoan, Steeve Soate, Pap’s et Boris), le groupe « Effet’mer » pour un partage musical métissé, pendant le séjour de Sywé. La fusion est une redécouverte pour chacun, une liberté nouvelle où les influences musicales n’ont plus de barrières.

À la croisée de leurs chemins, Sywé & Thoan prendront finalement, à leur grande surprise, la même route…

"Au lieu de planifier l'imprévisible, rêvons ensemble du futur." J-M Descarpentries

Partie pour un mois, Sywé restera plus d’un an avec Thoan, près de Nouméa. Le temps de mieux comprendre ces terres si lointaines, avec les hommes qui la peuplent, leurs cultures, et leurs valeurs. La musique rythme leurs jours et les compositions s’enchaînent. 

Par le biais des rencontres, c’est à la radio qu’ils joueront pour la toute première fois leurs morceaux, à l’occasion d’une heure de direct non-stop sur radio Djiido. Puis beaucoup de scènes ouvertes dans les bars et les nakamals (bars à Kava) leurs permettront de travailler leur répertoire naissant.

Février 2017, une grande scène au Vanuatu, précédant les artistes Flamengo et Pierpoljak, leurs donnent clairement envie de « s’exporter ».

En juillet 2017, Sywé prend Thoan par la main et l’emmène à la découverte, à son tour, de sa culture et de son pays… L’objectif restera de faire rayonner la Nouvelle-Calédonie à l’autre bout du monde, où les enfants de l’histoire de ladite «mère patrie» sont, depuis trop longtemps, tombés dans l’oubli. 

D'un duo, une tribu...

Après quelques mois en France et des repères trouvés, c’est tout naturellement que Pap’s, Sonaï et Piotr les rejoignent pour se lancer dans l’aventure. Le chemin est long pour arriver à se comprendre musicalement. Nourris d’influences et d’expériences très diverses, il faudra près d’un an de travail pour qu’émane une réelle vibration commune… 

Sywé & Thoan ne cessent d’écrire et de composer, ils proposent aujourd’hui, en concert, un répertoire de près de 3h de compositions et quelques reprises qu’ils aiment tant s’approprier… 

Des textes qui s’équilibrent entre la langue drehu et la langue française, habillés de kaneka (cadence née kanak), reggae, folk et variété française.

Par leurs textes, ils tentent d’exprimer la richesse du choc culturel, les valeurs qui leur sont communes et celles qu’ils doivent appréhender, l’histoire qui les divise et celle qui les a fait se rencontrer. Un éveil des consciences pour se mettre à rêver, un monde de tolérance où chaque être est libre d’aimer…

Le premier né : "Si deux sans fil"

Fin 2018, sonne l’heure de concrétiser cette année de travail avec les musiciens, un premier enregistrement se profile… Le choix s’arrête sur une autoproduction/réalisation. Prises de son, mixage, mastering, graphisme,… tout sera «fait maison», sans prétention. Une décision qui pousse à se surpasser en assumant chaque défaut et chaque qualité du projet. 

Le choix des morceaux est difficile et s’arrêtera sur 6 compositions et une reprise de chant traditionnel Kanak. La volonté de transcrire l’éventail de leurs influences musicales aura guidé leurs choix et s’inscrira dans ce que l’on nomme « Musique de monde ». 6 mois plus tard… le voilà ! Le premier EP de Madjas «Si Deux Sans Fil», sorti le 18 mai 2019, permet de faire un pas de plus dans cette aventure musicale…

Revenus sur Lifou en mai 2020, c’est une belle surprise qui nous accueille ! Une nomination inattendue aux FLÈCHES DE LA MUSIQUE 2020, dans la catégorie « Musiques du monde ». Cette cérémonie biennale récompense, depuis 2008, la création musicale calédonienne. Sur les 87 albums en lice, 28 ont été retenus, répartis en 7 catégories. 

En 2021, alors que le monde ne tourne plus très rond, Madjas continue son petit bout de chemin entre Lifou et Nouméa…